MAIRIE
24, rue de l'Eglise
77580 BOULEURS
Tel : 01.64.63.84.14
mairiedebouleurs@wanadoo.fr

Heures d'ouverture :
Lundi : 9h00 - 12h00
Mardi : 9h00 - 12h00
Mercredi : 9h00 - 12h00
Jeudi : 9h00 - 12h00
Vendredi : 9h00 - 12h00
et 14h00 - 18h00
Samedi : 9h00 - 12h00
Accueil > Edito du Maire

Edito du Maire

La nomination de Franck Riester au ministère de la Culture a fait accéder Patricia Lemoine, sa suppléante, à la députation. Le non-cumul des mandats contraint celle-ci à quitter la présidence de la Communauté de Communes du Pays Créçois.

Je me suis portée candidate à ce poste et ai été élue très majoritairement. Dans ces temps difficiles où l’avenir du Pays Créçois est incertain, j’ai estimé, en effet, qu’il était de mon devoir d’y apporter mon expérience et ma connaissance des dossiers. Elue d’une petite commune j’ai toujours cru que seule l’intercommunalité pouvait nous permettre de développer des services. Sans elle, jamais nous n’aurions eu, par exemple, de crèche sur notre territoire. Je pensais que le Pays Créçois, à 19 communes et 40 000 habitants pouvait être viable sans intégrer une structure plus grosse. Je voulais une intercommunalité à taille humaine. La vallée a son identité avec son cours d’eau et la ligne de chemin de fer, véritable trait d’union. Nous partageons les mêmes problématiques de ruissellement, d’inondations, de transport, d’éloignement des lycées et centres médicaux spécialisés.

Certaines communes, les plus grosses, ont choisi d’anticiper un rattachement à d’autres intercommunalités, car la volonté de l’Etat (et cela date du mandat présidentiel précédent) est de favoriser les structures de grande taille. Nous aurions pu rester à 40 000 habitants encore plusieurs années. Mais les choses étant ainsi, il convient d’organiser les retraits des 4 communes dans les meilleures conditions et dans l’intérêt général. Ensuite, en fonction des capacités financières restantes, nous verrons s’il est possible de rester à 15 communes ou si une fusion des communes restantes avec la Communauté d’Agglomération de Coulommiers est souhaitable. J’ai l’espoir de travailler dans un esprit constructif et apaisé car nous respectons le choix de ces quatre communes.

2019 sera l’année où se jouera l’avenir de notre communauté. En cette période des vœux, je souhaite que les décisions qui seront prises soient guidées par le souci de conserver notre qualité de vie et notre envie de continuer à garder cette solidarité qui a fait jusqu’à présent notre force. Dans mes vœux et cette fois, c’est en tant que maire de Bouleurs, fonction que je continuerai à exercer, que je vous souhaite une bonne et belle année, que 2019 voit la réalisation de tous vos projets et apporte à vous et à vos proches bonheur et santé.

Monique Bourdier